Accueil
Pronostics
Archives
Abonnement

Accès Membres
login:
Mot de passe:

Partenaires hippiques
andreturf
andreturf
andreturf
Course du 15/12/2017
info@andrecarrus.com
Entrez votre code d'accès
HISTORIQUE DU TIERCE
Le tiercé est un principe original de pari hippique, pratiqué en pari mutuel, dans lequel le parieur est invité à pronostiquer les trois chevaux arrivés en tête d’une course soit dans l’ordre pour un gain maximal soit dans un ordre différent.Créé en 1954, invention d’André Carrus, créateur et directeur emblématique du PMU, le tiercé s’imposa comme le roi des paris. Connaissant un large succès populaire, il lança la dynamique du PMU, appelé à devenir premier opérateur européen de paris hippiques et deuxième opérateur mondial. Le tiercé fut le premier d’une longue série de paris de combinaison et fut suivi, notamment, par le Quarté puis le Quinté +.
André Carrus est né en Algérie en 1898. Petit-fils de rabbin, fils du doyen de la faculté d’Alger, il est reçu à Polytechnique. En 1930, les sociétés de courses obtiennent de l’Etat le droit de gérer elles-mêmes les paris en ville.
A la famille Carrus, on confie la province . Elle a ses machines, son système et des sociétés qui les exploitent.
Pour les Carrus, il n’y a aucune lettre à changer, juste l’ordre : le Pari mutuel Chauvin devient
la Compagnie du pari mutuel, qui donnera plus tard le Groupe Carrus. Des sociétés qui, l’une
après l’autre, le plus naturellement du monde, fournissent le matériel nécessaire au PMU…
dirigé par les Carrus. . En 1939, Les hippodromes parisiens ne ferment que durant quelques semaines, les officiers allemands aiment trop les courses, et André Carrus retrouve la direction du PMU.
André Carrus ne connaît rien au sport hippique, mais a fini par s’imprégner de la psychologie du joueur. Il lance un nouveau jeu : le couplé. Gros succès.
C’est alors qu’il appelle ses fils à ses côtés. Une fois encore, il en va de l’honneur de la famille . Vingt ans après leur père, ils vont faire eux aussi le sacrifice de leur carrière pour se mettre au service du Pari mutuel.
Après le couplé, la suite paraît logique : ils inventent le tiercé.
La première course « à tiercé » se court dans l’indifférence générale sur l’hippodrome d’Enghien, le 22 janvier 1954. Trois ans plus tard, le tiercé est un phénomène national. Les Carrus étant les inventeurs du tiercé, ils sont les sauveurs des courses. C’est du moins ce qu’il fallait démontrer et qui va permettre à la famille Carrus d’asseoir son règne sur les paris hippiques pour de longues années.

Abonnement:  info@andrecarrus.com